Centre de crise de Québec - Lexique

Notre lexique

Outillez-vous avec notre lexique! Vous trouverez ici la définition de notions auxquelles nous faisons référence quotidiennement.

Agent d’intervention de crise

Appellation d’emploi des intervenants du Centre de crise de Québec.

Tous nos intervenants détiennent un diplôme d’études collégiales ou universitaires en lien avec la relation d’aide et ont été formés à l’intervention de crise.

Crise

Moment de déséquilibre intense, caractérisé par un sentiment de vulnérabilité et par beaucoup d’anxiété.

Pour la personne qui vit une crise, ses moyens usuels d’adaptation face aux stresseurs de la vie ne fonctionnent plus. Elle n’est donc plus en mesure de rééquilibrer sa situation.

Quand survient une crise?

Une crise peut se déclencher à différents moments de la vie, de façon épisodique, en fonction des évènements vécus et parfois du cumul de stress quotidien.

Tout le monde peut se retrouver en crise à un moment ou l’autre de sa vie. En outre, la crise peut représenter un tournant important, incontournable et éventuellement propice à des changements favorables pour la personne ou son milieu.

Ceci dit, les personnes les plus vulnérables sur le plan de la santé mentale ou de l’adaptation sociale sont forcément plus à risque de vivre un ou même plusieurs épisodes de cris dans leur vie.

- Extraits de Larose Suzanne et Fondaire, Marie, in « Détresse
psychologique en situation de crise », éditions Québécor, 2007

Dangerosité

Notion qui fait référence au danger lié à l’état mental d’une personne.

Les agents d’intervention de crise du Centre de crise de Québec sont mandatés pour estimer la dangerosité : ils portent un jugement sur des faits et déterminent si l’état mental de la personne présente un danger grave et immédiat. Pour considérer qu’il y a dangerosité, celle-ci doit être réelle, prévisible et à court terme.

Danger grave et immédiat

Le danger grave et immédiat représente une situation d’urgence.

Cette situation nécessite une intervention rapide afin de soustraire la personne à un danger pour sa vie ou son intégrité ou pour protéger la vie ou l’intégrité d’autrui.

- Définition du Guide pratique sur les droits en santé mentale,
Direction des communications du ministère de la Santé et des
services sociaux, Québec

Désamorcer la crise

Actions par lesquelles un agent d’intervention de crise en arrive à freiner l’intensité ou l’évolution d’une crise.

Pour y parvenir, il permet à la personne en détresse psychologique d’exprimer comment elle perçoit son problème et de vivre ses émotions pour qu’elle se sente moins seule et qu’elle se sache soutenue dans la recherche d’une solution.

État de vulnérabilité

État qui se manifeste lorsqu’une personne rencontre des obstacles qui l’empêchent de maintenir son état d’équilibre sur les plans physique et psychique.

La personne a alors épuisé son répertoire de réponses habituelles pour faire face aux situations stressantes et se trouve sans solution, éprouvant une grande anxiété. Un évènement supplémentaire pourrait la faire basculer en état de crise, comme elle pourrait également se retrouver en équilibre advenant qu’une réponse à son problème soit trouvée.

Équilibre

État de relative satisfaction et de mobilisation possible.

C’est un mouvement d’ajustement propre à la vie, toujours en processus d’atteinte. C’est aussi la quête d’un désir singulier.

Intervention de crise

Ce type d’intervention immédiate, brève et directive vise à stabiliser l’état de la personne ou de son environnement en lien avec la situation de crise.

Elle peut impliquer l’exploration de la situation et l’estimation des conséquences possibles, par exemple, le potentiel de dangerosité, le risque suicidaire ou le risque de décompensation, le désamorçage, le soutien, l’enseignement de stratégies d’adaptation pour composer avec la situation vécue ainsi que l’orientation vers les services ou les soins les plus appropriés aux besoins.

- Définition de l’Office des professions dans le cadre du PL no 21

Manifestations de la crise

Les manifestations de la crise sont très variées et dépendent de la singularité de chaque personne.

Ainsi, certaines personnes feront la démonstration de leur détresse de façon plus extravertie ou émotionnelle par des pleurs, des passages à l’action, de l’agitation, de l’accélération des pensées et du débit des paroles, l’intensité de certaines émotions, un stress envahissant.

D’autres, au contraire, vivront leur détresse en se repliant, en s’isolant, en s’enfermant dans l’absence de mots pouvant aller jusqu’au mutisme, ou encore dans l’hypersomnie, par exemple.

Loi P-38.001

Loi d’exception qui autorise les policiers, à la demande d’un intervenant d’un service d’aide en situation de crise, à amener contre son gré dans un centre hospitalier une personne dont l’état représente un danger grave et immédiat et qui n’est pas volontaire à consentir aux soins que son état réclame.

Dans le cadre de la Loi sur la protection des personnes dont l’état mental présente un danger pour elles-mêmes ou pour autrui, le Centre de crise de Québec fait une première estimation du danger que représente une personne en détresse psychologique.

Exemples d’état mental dangereux :

  • Manifestation suicidaire;
  • Geste ou menace (annonce d’intention) de blessure qui compromet la sécurité de la personne ou d’autrui;
  • Absence d’autocritique face à un danger potentiel;
  • Menace à l’intégrité;
  • Automutilation;
  • Escalade de comportements agressifs.

Stratégie d’adaptation

Comportements ou pensées déployés par une personne dans le but de s’adapter à des situations stressantes et d’en diminuer leurs impacts négatifs.

Faire du sport, pratiquer un art, parler à des amis, s’adonner à des loisirs, nourrir sa spiritualité, se fixer des objectifs, maitriser ses émotions, faire de la méditation ou du yoga sont autant d’exemples de mécanismes d’adaptation appropriés.

Il arrive cependant qu’on utilise d’autres moyens pour réagir au stress ou fuir le stress, ce qui à la longue peut se révéler nuisible. Par exemple, consommer de l’alcool ou des drogues, jouer de façon compulsive, poser des gestes autodestructeurs ou violents, etc.

Requête pour ordonnance d’évaluation psychiatrique

Mesure d’exception et d’un recours légal qui oblige une personne à se soumettre à un examen psychiatrique contre sa volonté.

Elle est nécessaire lorsque la santé mentale de cette personne se dégrade et que son comportement met en danger à court ou moyen terme sa vie ou son intégrité physique ou psychologique. Il faut avoir au préalable tenté de convaincre cette personne d’aller consulter, mais sans succès.

Cette démarche implique de présenter une requête à un juge de la Cour civile pour obtenir une ordonnance à cet effet. Cette démarche n’entraîne pas de judiciarisation.

Résorber la crise

Actions qui permettent de retrouver un état psychologique exempt de détresse psychologique et un niveau de fonctionnement acceptable pour la personne.

La ventilation des émotions, l’identification de solutions, des prises de décisions, des gestes concrets, le soutien des membres d’un réseau d’appuis fiables sont autant d’éléments qui peuvent contribuer à résorber une crise.

Rythmes de base

Font référence aux rythmes biologiques tels que le sommeil et l’appétit dont la désorganisation a une incidence sur la santé et l’équilibre global de la personne.

Dans les résidences d’hébergement du Centre de crise de Québec, nous encourageons les personnes à rétablir leurs rythmes défaillants en régularisant les heures de sommeil, en stimulant l’appétit et en favorisant leur hygiène.

Santé

État d’équilibre qui suppose une aptitude à se réaliser comme personne à travers des projets individuels ou collectifs en harmonie avec soi et les autres, que ce soit dans son réseau familial, social ou culturel.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la santé mentale est essentielle à la santé globale d’un individu, cette dernière étant définie comme « un état de complet bien-être physique, mental et social ».

La santé mentale n’est pas acquise une fois pour toutes. Ce n’est pas un état statique, mais plutôt un état qui fluctue au fil des circonstances et des situations qu’un individu peut vivre au cours de son existence.

La santé mentale c’est de trouver un équilibre entre les différents aspects de sa vie sur les plans personnel, professionnel, spirituel, économique et social.

Situation à potentiel traumatique

Toute situation qui présente une menace à la vie ou à l’intégrité physique provoquant une réaction de peur intense et un sentiment d’impuissance ou d’horreur.

Par exemple, avoir vécu ou avoir été témoin des situations suivantes : viol, agression, attentat, catastrophe naturelle, mort subite et violente, incendie, accident, etc.

Toutes les personnes soumises à de telles situations ne vont pas obligatoirement présenter des troubles caractéristiques du syndrome de stress post-traumatique. C’est le vécu subjectif de la personne exposée directement ou indirectement à l’évènement qui rendra compte ou non du caractère traumatique de l’évènement pour cette dernière.

> Retour en haut de page